COÛT, INFORMATION ET CONSEIL POUR LE CHEMIN DE SANTIAGO

IMG_2768

* tous les prix ci-dessous sont en dollars canadiens

COÛT TOTAL

Vous pouvez faire un voyage d’une vie comme le notre pour seulement 87.33$ CAD  par jour par personne (pendant 48 jours)

  • Avion aller retour Montreal Toulouse: $910.00 chaque = $1813.90
  • Navette aéroport à Toulouse (20 minutes) = $16.00 pour deux
  • Train pour St-Jean Pied de Port = $104.20 pour deux
  • Autobus Finisterre Santiago (2heures) = $26.00 pour deux
  • Autobus Santiago Toulouse (20 heures) = $200.00 pour deux
  • Navette Toulouse aéroport = $16.00 pour deux

Nous avons dormi dans des hôtels de un à trois étoiles, albergues (chambre et salle de bain privée), casa rural (chez l’habitant). Il s’agit d’expériences similaires avec des coûts semblables, entre 40 et 65 Euros.

IMG_2695

IMG_2877

Nous avons mangé dans les restaurants et quelque fois seulement nous avons été à l’épicerie pour la collation du jour. La plupart sur le camino offre le repas du peregrino (pour souper) à environ dix euro chacun et cela comprend de l’entrée au dessert vin inclus.

IMG_3641

Pour les budgets moindres il y a une feuille d’information complète qui décrit tous les albergues entre 8 et 10 Euros qui existent dans la plupart des villages du camino (apporter serviette de bain car elle ne son pas fourni partout). Il s’agit de dortoir entre 4 et 24 lits superposés avec chambre de bain commune. Vous pouvez prendre ses informations chez l’amis du chemin de St-Jacques a St-Jean Pied de Port sur la rue principale.

IMG_2810p

Ils vendent le carnet du pèlerin (essentiel pour dormir dans les albergues) et un livre d’information qui peut dépanner face à différentes situations sur la route. Beaucoup de pèlerins vont a l’épicerie et on un endroit et servitude pour faire leurs repas.

IMG_2919

INFORMATIONS ET CONSEILS

Avoir quelques phrases clés pour demander des indications et se familiariser avec le menu espagnol car les serveurs défiles le menu en espagnol très vite et se soucient peu de le traduire dans une autre langue.

Tous les jours en marchant il est très important de s’arrêter fréquemment pour déposer le sac pour relâcher les tensions musculaires quelques minutes seulement pour éviter à la fatigue extrême de s’installer.

IMG_2912

Il est utile d’apporter quelques fruits séchés et noix en supplément.

Dans tous les villages il y a des fontaines d’eau potable et aussi dans tous les restaurants vous pouvez remplir vos bouteilles. Si vous êtes chanceux, il y a même une fontaine à fin rouge!

IMG_2690

Très important de toujours avoir des rouleaux de papiers de toilette dans ces bagages, car les toilettes sont en plein air et dans plusieurs endroits publics il n’y a pas de papier de toilette.

Restaurants et commerces ferment leurs portes entre 14 h et 17 h, moment de repos en Espagne et les repas chauds ne sont servi qu’à partir de 20 h. Dans les petits village il n’y a pas de guichet automatique, il faut donc prévoir de l’argent liquide et les commerçants n’acceptent pas de carte de crédit.

Suggestion : prévoir un produit pour éloigner les punaises de lit (supposément présentes dans certains albergues).

Quelques mois avant le départ il faut se préparer physiquement en pratiquant la marche quelques kilomètres par jour en augmentant le temps et la distance.

En moyenne, une personne marche a une vitesse d’environ 3 à 4 km par heure. Sur le camino les gens font entre 20 et 30 km par jour.

Certains font transporter leurs bagages d’étape en étape par des compagnies privées (environ 5 Euros par jour)

Dans la haute saison prévoir de réserver une chambre d’hôtel au moins une journée d’avance ceci peut ce faire en demandant l’aide de la réceptionniste de votre hôtel précédente.

IMG_2543p

CONSEILS

Attachez vos souliers assez serré pour réduire les frottements (cause des ampoules) et faire des doubles boucles à vos lacets. Apporter deux paires d’espadrilles légers et sandale de plage pour la soirée. Chaque soir enlever les semelles pour s’assurer que tout soit sèche au matin. De préférence avoir des semelles spéciales en gel absorbant, afin d’éviter les douleurs aux talons vers la fin de la journée.

Équilibrez la pesanteur du sac et bien ajuster les sangles. Apporter des épingles à linges et une petite corde pour suspendre le linge dans la chambre ou sur le sac.

IMG_2955

En arrivant chaque jour, faire le lavage de vos vêtements. Note : pensez à acheter seulement des vêtements minces, compact et à séchage rapide, vous les adorerez.

Apporter aiguilles et fil à pêche pour la réparation des espadrilles etc.
Élastique pour les genoux (protection orthopédique).

IMPORTANT : Pour ceux qui couchent dans les dortoirs prévoir des bouchons pour les oreilles (!).

Imperméable de qualité avec pantalon et couvre sac ou un grand poncho qui couvre le tout selon vos moyens.

…ET BON VOYAGE!

GERMAIN ET GHISLAINE

IMG_4425

CASSOULET DE TOULOUSE

Voici le cassoulet…

IMG_4607

Il fallait expérimenté la spécialité culinaire de Toulouse(le cassoulet). L’origine du cassoulet remonte à la guerre de cent ans de 1337 à 1453.
Durant le siège de Castelnaudary par les Anglais, les assiégés affamés auraient réuni tous les vivres disponibles (haricots secs et viandes) pour confectionner un gigantesque ragoût pour revigorer les combattants. Ceux-ci purent alors chasser les Anglais et libérer la ville.

Concentration! SVP, NE PAS DÉRANGER.

IMG_4609

Une autre pelletée…

IMG_4611

Encore une autre… j’chus capable…

IMG_4610

As-tu peur qu’il n’en reste pas assez pour toi?

IMG_4612

Pourquoi je me gênerais?

IMG_4613

Je commence à trouver ça bon…

IMG_4615

C’est excellent…

IMG_4616

Et surtout avec un bon verre de vin… BONNE APPÉTIT….

IMG_4617

Carrousel de toulouse

IMG_4605

C’est un carrousel intergénérationnel en opération depuis 25 ans et ce, 365 jours par année. Le tour de manège dure 4 minutes,les chevaux sont fait en bois, gondoles et balançoires n’attirent pas que les petits… Il est devenu un monument de la ville rose.

ATTENDS TON TOUR GERMAIN… LAISSE ALLER LES PETITS EN PREMIER….

IMG_4592

Quartier numéro un de Toulouse. C’est samedi,bet tout les Restos sont bondés a l’intérieur comme à l’extérieur, même si c’est un peu frisquet.

IMG_4599 IMG_4600

TOULOUSE : Nos souliers ont voyagé!

IMG_4589

Assis au café à Toulouse avec une grande fatigue, après 22 heures d’autobus depuis Finisterre. C’est avec fascination qu’on a vu se dérouler sous nos yeux le paysage à une vitesse différente d’un point de l’horizon à un autre.

Vers la fin de l’après-midi, Germain va à la chambre pour reprendre un peu de sommeil. Moi, j’ai décidé d’aller explorer la ville sans but précis, les espaces verts m’attiraient et je me suis rendue compte qu’inconsciemment je recherchais la nature la montagne et la mer….

Nous terminons notre voyage en dégustant un excellent cassoulet (mets typique régional)

MERCI À VOUS TOUS DE NOUS AVOIR ACCOMPAGNÉ TOUT AU LONG DE NOTRE VOYAGE.

(Les coûts,les informations et quelques conseils que nous trouvons important, vont suivre bientôt)

Un autre voyage commence déjà à prendre forme dans nos pensées…

Maxime: « QUAND ON SE SUFFIT À SOIS-MÊME ON ARRIVE À POSSÉDER CE BIEN INESTIMABLE QU’EST LA LIBERTÉ »

 

—-

 

NOUS, NOS SOULIERS…

(quelques mots inspirés de la chanson de Félix Leclerc)

Nous nos souliers ont beaucoup voyager
Nous ont porté de la France à l’Espagne
Ont traversé à pieds les Pyrénées
À travers les nuages.

Nous nos souliers ont passé dans les prés
Ils ont foulé les montagnes, les villages
Sur nos souliers il y a l’eau des rochers
De la boue des champs de la bouse de vache
S’ils ont marché pour trouver l’débouché
J’suis pas rendu plus loin qu’à mon lever

MAIS DEVENU PLUS SAGE
AU PARADIS PARAÎT’IL MES AMIS
C’EST PAS LA PLACE POUR LES SOULIERS VERNIS
DÉPÊCHEZ-VOUS DE SALIR VOS SOULIERS

 

IMG_3453

Kilomètre zéro : CAP FINISTERRE

IMG_4425

À trois km de la ville et un panorama magnifique nous marchions avec difficulté car le vent nous déstabilisait, il y avait beaucoup de PEREGRINOS et des touristes qui arrivaient en autobus. Nous étions assis sur le bout d’un rocher et au moins une quinzaines d’asiatiques nous ont photographiés de très près avec des lunettes d’approches(zoom) nous ne comprenons pas ce qu’ils voulaient et même il y en a un qui est venu s’assoir à côté de nous pour une photo (???)avec nous. Il nous dit qu’ils faisaient un voyage spirituel de la Corée. Il n’y avait rien autour de nous qui ne pouvait justifier les prises de photos… ON EST ENCORE INTRIGUÉS!!!

IMG_4460

Nous ne pouvions manquer la photo de la dernière borne qui indique le kilométrage zéro de la fin du camino, et aussi près de la croix ou des PEREGRINOS brûlent leurs vêtements qu’ils ont porté lors de leurs périples (CROYANCES) ???

Le 21 octobre, nous avons refait le même chemin mais avec un 21 degré Celsius et marché sur la plage….

IMG_4454 IMG_4437 IMG_4431

IMG_4496 IMG_4511 IMG_4515 IMG_4534 IMG_4553 IMG_4556 IMG_4565 IMG_4579 IMG_4584

FINISTERRE, 40ieme journée sur le chemin de Santiago de Compostelle

IMG_4311

Un dernier jour de 30 km nous attends et c’est avec confiance que nous l’entreprenons. Au déjeuner dans un échange amical, notre voisin de table nous dit que le camino est un endroit pour dépasser ses peurs et sa plus grande peur est de manquer de nourriture. Il apporte toujours au moins cinq livres de nourriture dans ses plats hermétiques et ce depuis son départ de Marseille en 68 jours et mille cinq cent kilomètres parcourus. Aujourd’hui, c’est la première fois qu’il entre dans un restaurant, en riant il dit que sa dernière journée ne le dérange plus et apporte seulement une tortillas de patate et rien de plus. Nous le laissons boire son café, en lui souhaitant « buen camino »

La noirceur n’était pas complètement dissipée quand on est parti et nous avions de la difficulté a suivre les flèches au trois quart effacées à peine visible ou très rare.

UN PEU DE PLUIE….POUR LA VÉGÉTATION….

IMG_4326

ON COMMENCE A VOIR LA MER….WOW….WOW….

IMG_4331

PENSES-TU QU’ON EST ARRIVÉ?

PERDU EN PAYS ÉTRANGER

IMG_4279

La journée s’annonçait courte sans problème et facile, un petit 21 km calme et tranquille. Nous prévoyions notre arrivée à Muxia vers 2 heures de l’après midi.

Voici notre aventure. Partis juste avant l’aube, la rareté des indications commence a nous inquiéter et comme toujours une personne venant dont on ne sait où, vient nous dire la direction a prendre, toujours la facilité. Nous sommes environ 5 km de Muxia, nous remarquons que depuis de longue minutes il n’y aucune indication, nous décidons de retourner à la dernière bifurcation… Un Irlandais venait dans notre direction d’un pas rapide et rassuré, il nous dit que Muxia c’est par là… et nous le suivons, mais ceci nous amène dans un cul-de-sac.

Germain suggère alors de suivre la ligne électrique qui vas certainement traverser une route. L’Irlandais était en bermuda et la route se rétrécissait, les ronces d’environ un mètre de haut se refermaient devant nous, les jambes en sang il perdit l’équilibre et disparu au loin. En se relevant, on l’apperçoit de nouveau : je croyais que ses lunettes étaient brisées, mais non! Il s’est enlevé des épines de ronces qui s’étaient enfoncées dans son front et un peu partout. Germain et moi on a dit NON! NON! NON! c’est assez! et nous retournons sur nos pas, en ramassant un chandail et un bas qui étaient suspendus à mon sac pour le séchage et que les ronces m’avaient volées.

L’Irlandais avait les jambes et les bras en sang et Germain avait plusieurs égratignures aux avant bras. Moi, je sentais des piqûres,comme des aiguilles qui avaient traversées mes pantalons.

Après toutes ces péripéties nous arrivons à Muxia exténué mais satisfait de nous (une journée bien remplie). Nous sommes installés à la table, nos bagages sont bien a l’abri a l’hôtel, nous savourons un verre de vin rouge en regardant la mer, et nous portons un regard humoristique sur cette journée inoubliable.

La vie nous confirme encore une fois que nous devons nous fier à notre instinct plutôt qu’au apparence.

L’OCÉAN ATLANTIQUE est là…. On y est presque arrivé!!!

IMG_4278

Après s’être perdu, comment peut-on se fier à l’indication de cette borne, qui indique l’intérieur de la planète… OU VAS-T’ONS?

IMG_4287

QUEL SOULAGEMENT D’ÊTRE PRÈS DE L’OCÉAN…

IMG_4303

LA SOUPE DE LA GALICE

IMG_4223

Galice! Soupe de la ga-li-ce! Ah, je sais ce que vous aviez en tête….

Une autre merveilleuse journée de plein air et découvertes.

IMG_4187 IMG_4163 IMG_4191 IMG_4208

Mosole

IMG_4179

 

Séchage des vêtements…

IMG_4196 IMG_4199

J’aimerais rencontrer celui qui a fait ces lignes; pour lui enlever son permis de conduire…

IMG_4214

Séchage du maïs pour la farine…

IMG_4217

AH! ÇA COLLE…. ENCORE!

IMG_4126 IMG_4125

IMG_4066

IMG_4065

LA BEAUTÉ DES FLEURS

IMG_4074 IMG_4072 IMG_4077 IMG_4080

MATIN D’ESPAGNE

Début, toujours très humide….

IMG_4083

La brume est là chaque matin…

IMG_4078

VOILÀ TARZAN! Je sens qu’il veut retourner a l’enfance…

IMG_4086

Et voici Jane qui vérifie la solidité des lianes…

IMG_4089
Peut-être, arriverons-nous plus vite a Finisterre???

IMG_4081